Interview  spécial Ramadan et précepte du Halal : Amina S., de Lyon, a accepté de partager ses habitudes sur le Ramadan et la manière dont elle gère son argent durant cette période. Cette Française de 38 ans a choisi de ne pas travailler pour s’occuper de ses trois enfants de 15, 13 ans, et 11 ans. C’est elle qui tient les cordons de la bourse au sein de son foyer.

Oummé – Community Manager NoorAssur : Amina, bonjour, merci d’avoir répondu à notre appel à témoin. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Amina S. : bonjour, merci à vous. Alors je m’appelle Amina, j’ai 38 ans. Je suis mariée et j’habite à Lyon pour être près de mes beaux-parents. J’ai trois enfants, deux garçons et une fille, de 15, 13 et 11 ans.

CM : comment se passe le quotidien d’une mère de 3 enfants ?

Amina S. : je peux vous dire que le soir je n’ai aucun mal à m’endormir ! (rire) Ça demande de l’organisation même si les enfants sont autonomes pour beaucoup de choses. Je dis que je ne travaille pas, mais en réalité, maman, c’est un poste à plein temps, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ! Mais malgré la fatigue, je suis très contente de pouvoir m’occuper de toute la maisonnée, faire les repas en prenant mon temps, m’occuper du linge de 5 personnes, et surtout faire la prière 5 fois par jour.

CM : vous êtes donc pratiquante ?

Amina S. : oui, je suis pratiquante et très croyante. Je pense que c’est Dieu qui me donne le courage et la force nécessaire chaque jour pour aider mes enfants à grandir, à bien m’entendre avec mes beaux-parents et mon mari, etc., tout cela en trouvant le temps nécessaire pour faire le Salat, lire le Coran, et me consacrer à Allah, tout simplement.

CM : le Ramadan approche, avez-vous déjà commencé à vous préparer ?

Amina S. : oui, parce qu’avec 7 personnes au total – il ne faut pas oublier mes beaux-parents -, j’ai intérêt à prendre un peu d’avance sur certaines choses. Si on jeûne pendant ce mois sacré, il faut prévoir les repas pour le soir, et les tâches du quotidien ne vont pas disparaître pendant 30 jours, malheureusement (rire). J’ai acheté la viande qui attend au congélateur, les épices, certains légumes qui peuvent être congelés. C’est tout un programme !

CM : ces achats ont doublé votre budget alimentation ?

Amina S. : pas spécialement, parce que j’ai pris l’habitude depuis quelques années d’économiser un peu chaque mois en prévision du Ramadan et du Zakât. Avec une aussi grande famille, et un seul salaire qui rentre, il faut être organisé. Les allocations familiales ne font pas partie de ce budget, ils me servent à payer les cours d’informatique, de karaté et d’arts plastiques, des enfants.

CM : vous avez un compte épargne ou un produit similaire pour économiser cet argent ?

Amina S. : oui, mon mari et moi avons un petit compte épargne à la banque. On l’alimente chaque mois, même pendant le Ramadan en cours pour le prochain. Sinon, ça serait un peu compliqué.

CM : avez-vous déjà entendu parler de la Finance Islamique ?

Amina S. : oui, il n’y a pas longtemps, à la télévision. Apparemment ça permet aux musulmans d’avoir de l’argent Halal, c’est ça ?

CM : aux musulmans, mais aussi aux non-musulmans en réalité. Que diriez-vous si vous pouviez disposer d’une épargne, mais qui ne vous rapporterait pas d’intérêts ? D’une épargne que la banque ferait travailler, mais en l’investissant dans des domaines (santé, technologie, etc.) respectueux justement des principes de votre religion?

Amina S. : si je pouvais rendre mon argent Halal ça serait le rêve. Il ne faut pas se mentir, en tant que musulmane pratiquante, je sais bien que c’est un péché d’accepter les intérêts que nous rapportent notre petit compte épargne. Mais je ne connais aucune banque normale qui accepterait de ne pas nous donner d’intérêts.

CM : la Finance Islamique est désormais disponible en France, et les musulmans sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. Comme vous, il s’agit de personnes qui n’avaient pas de solutions auparavant, mais qui ont compris qu’ils avaient désormais le choix. Qu’en pensez-vous ?

Amina S. : c’est une bonne chose, ça permet de bousculer un peu les habitudes, et cette impression de ne pas pouvoir faire autrement. Je suis satisfaite d’entendre que la France accepte l’Islam de cette manière, surtout avec ce qui se passe actuellement. Je vais en parler avec mon époux. Nous allons nous renseigner et sans doute sauter le pas ! Merci beaucoup !

CM : merci à vous Amina !

Comme Amina, découvrez la gamme NoorAssur de solutions Banque & Takafuls 100 % HALAL !

NoorAssur est une start-up française, spécialisée dans la Finance Islamique. Elle a ouvert ses premières agences franchisées en Région parisienne, à Chelles et Melun en Seine-et-Marne : d’autres suivront courant 2016 !

NOORASSUR : 1er réseau de France d’Épargne & Assurance islamique, répond à vos objectifs :

& la gamme NoorAssur de TAKAFULS :

NOORASSUR a confié le contrôle et la certification de sa gamme de solutions Banque & Assurance islamiques à d’éminents savants. Ces Shuyukh sont internationalement reconnus dans le Fiqh al-mu’âmalât, la Finance et le droit français.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans vos agences NoorAssur, consultez noorassur.com, notre plateforme WEB. Grâce à la géolocalisation, elle vous orientera vers nos conseillers banque-assurance les plus proches de chez vous et cela partout en France.

Prenez rendez-vous : http://www.noorassur-financeislamique.com/