La Finance Islamique et la Musharaka

 

Définition de la Musharaka

La Musharaka est un type de contrat islamique, retenu comme un des fondements de cette dernière, car elle met en avant le partage équitable des pertes et des profits. Ce type de contrat voit l’intervention de plusieurs participants ; banque, client, partenaires etc… chacun ayant un apport notable dans le projet. Les bénéfices et les pertes de chaque partie sont définis en fonction des apports de chacun.

 

La Musharaka et la solidarité

La Musharaka est retenu pour son principe de solidarité, ou chaque partie prenante au projet est responsable, en fonction de ce qu’elle apporte, des bénéfices, mais également des pertes. Ainsi, une banque islamique qui s’engage avec vous via un contrat de Musharaka s’engage pour les bénéfices que vous pourrez dégager, mais aussi pour les pertes que le projet peut occasioner : c’est un principes de solidarité et de responsabilité propre à la finance islamique.

 

La Musharaka définitive et la Musharaka moutaniquissa (dégressive)

Comme l’explique le site http://www.doctrine-malikite.fr on distingue deux types de Musharaka :

MUSHARAKA définitive ou continue : Le but pour les partenaires étant de rester impliquer dans le projet de façon définitif.
MUSHARAKA moutaniquissa (dégressive) : Les apporteurs de fonds ont l’intention de se retirer du projet. L’entrepreneur remboursera selon un échéancier prédéterminé les apports des autres parties.

La Musharaka et la Mudaraba sont similaires, à la différence que la Moucharaka a plusieurs apporteurs de fonds et que l’entrepreneur fait également un apport en capital.