Plusieurs millions de Français sont de confession musulmane, sur une population de plus de 60 millions de personnes. La France est donc le premier pays comptant le plus grand nombre de musulmans en Europe occidentale. Parmi ces millions de Français de confession musulmane, 41% se disent pratiquantes. Ces personnes sont  donc fortement susceptibles de respecter les préceptes de l’Islam à la lettre, notamment lorsqu’il s’agit de leur argent. Il existe désormais une alternative à la Finance Conventionnelle. Elle est respectueuse des préceptes de la religion musulmane en ce qui concerne le commerce et les transactions, il s’agit de la Finance Islamique.

La Finance Conventionnelle

À ce jour, les Français de confession musulmane se tournent davantage vers les banques classiques. Ces dernières sont naturellement nombreuses, et proposent des solutions d’épargne qui rémunèrent leurs détenteurs grâce à des intérêts. Qui plus est, l’argent déposé par les clients sur une quelconque épargne est réinvesti – pour travailler –. Cependant, ces domaines d’investissements sont considérés en Islam comme étant illicites – Haram –, car moralement et socialement discutables.

Rappelons que l’Islam pratique :

  • l’interdiction du « Ribâ » (l’intérêt et l’usure),
  • l’interdiction du « Gharar » et du « Maysir » (l’incertitude, la spéculation),
  • l’interdiction du financement d’activités « Haram » (alcool, porc, pornographie…)
  • le partage des profits et des pertes entre les différents intervenants,
  • l’obligation d’investir dans l’économie réelle via des actifs tangibles.

Épargner en respectant les préceptes de l’Islam

Tout musulman doit se conformer aux préceptes de l’Islam. Au quotidien, il est donc essentiel que chaque acte se déroule sous le sceau du Halal, tout en éloignant ce qui est Haram. Cette règle de base est valable pour tous les domaines de la vie, y compris celui de l’épargne.

C’est ainsi qu’est née la Finance islamique, qui est régie pour sa part par quatre règles simples et suffisamment claires pour que tout le monde les saisisse et les applique :

  • Le partage de risque,
  • La matérialité des échanges,
  • L’absence de pénalités de retards de remboursement
  • Et le non-financement des transactions interdites par les préceptes de l’Islam (création de brasseries, de charcuteries (à base de porc), etc.).

Ce principe se résume par les « 3P » : partage – pertes – profits ! La Finance islamique se pose comme une alternative Halal, éthique, saine, participative, où le Haram n’a pas sa place.

Des solutions existent !

Les Français de confession musulmane désirent vivre un quotidien 100% halal. S’ajoute à eux, une nouvelle génération de non-musulmans qui souhaite plus que tout consommer de manière éthique et responsable. À toutes ces personnes, découvrez la gamme NoorAssur de solutions Banque & Takafuls 100 % HALAL !

NoorAssur est une start-up française, spécialisée dans la Finance Islamique. Elle a ouvert ses premières agences franchisées en Région parisienne, à Chelles, Melun en Seine-et-Marne, mais également à Nantes : d’autres suivront courant 2016 !

NOORASSUR : 1er réseau de France d’Épargne & Assurance islamique, répond à vos objectifs :

& la gamme NoorAssur de TAKAFULS :

NOORASSUR a confié le contrôle et la certification de sa gamme de solutions Banque & Assurance islamiques à d’éminents savants. Ces Shuyukh sont internationalement reconnus dans le Fiqh al-mu’âmalât, la Finance et le droit français.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans vos agences NoorAssur, consultez noorassur.com, notre plateforme WEB. Grâce à la géolocalisation, elle vous orientera vers nos conseillers banque-assurance les plus proches de chez vous et cela partout en France.

Prenez rendez-vous : http://www.noorassur-financeislamique.com/