La finance islamique : définition

La Finance Islamique, également appelée Finance Halal, est une alternative à la Finance Conventionnelle. Elle se différencie dans la mesure où elle est respectueuse des préceptes de la religion musulmane en matière de transactions et de commerce. Concrètement, cela se traduit par :

  • Le partage de risque,
  • La matérialité des échanges,
  • L’absence de pénalités de retards de remboursement
  • Et le non-financement des transactions interdites par les préceptes de l’Islam (création de brasseries, de charcuteries (à base de porc), etc.).

Ce principe se résume par les « 3P » : partage – pertes – profits !

Ainsi, l’Islam soumet chaque denier investi à :

  • l’interdiction du « Ribâ » (l’intérêt et l’usure),
  • l’interdiction du « Gharar » et du « Maysir » (l’incertitude, la spéculation),
  • l’interdiction du financement d’activités « Haram » (alcool, porc, pornographie…)
  • le partage des profits et des pertes entre les différents intervenants,
  • l’obligation d’investir dans l’économie réelle via des actifs tangibles,
  • le partage de risque,
  • l’absence de pénalités de retards de remboursement

Fonctionnement de la Finance Islamique

Afin de respecter les obligations et interdictions de la religion musulmane en matière d’argent, la Finance Islamique procède de manière claire et codifiée, qui ressemble fortement à la location-vente (leasing). Ainsi, pour reprendre les explications d’Albelmajid Charfi dans une interview parue dans La Revue : «si vous voulez acquérir un appartement, c’est la banque dite islamique qui l’achète d’abord puis vous le revend à un prix nécessairement plus élevé avec un crédit échelonné selon un échéancier déterminé. Cette opération est censée être commerciale, alors que si vous empruntez à une banque normale et remboursez le prêt avec un taux d’intérêt, vous commettez un acte illicite».

Différences entre la Finance Islamique et la Finance Conventionnelle

Une chose est certaine, la Finance Islamique est loin de jouer le jeu de la spéculation. Ancrée dans l’économie réelle, ce qui l’éloigne du spectre des subprimes par exemple.

Le simple fait que la Finance Islamique investie dans des domaines moralement et socialement indiscutables joue un rôle majeur dans sa stabilité.

Où trouver la Finance Islamique en France ?

Noorassur a réussi son pari d’installer la Finance Islamique en France. Ainsi, le 1er réseau de France d’Épargne & Assurance islamique a ouvert trois agences dans l’hexagone, sans parler de celles à venir dans les mois qui arrivent.

Découvrez la gamme NoorAssur de solutions Banque & Takafuls 100 % HALAL !

NoorAssur est une start-up française, spécialisée dans la Finance Islamique. Elle a ouvert ses premières agences franchisées en Région parisienne, à Chelles, Melun en Seine-et-Marne, mais également à Nantes : d’autres suivront courant 2016 !

NOORASSUR : 1er réseau de France d’Épargne & Assurance islamique, répond à vos objectifs :

& la gamme NoorAssur de TAKAFULS :

NOORASSUR a confié le contrôle et la certification de sa gamme de solutions Banque & Assurance islamiques à d’éminents savants. Ces Shuyukh sont internationalement reconnus dans le Fiqh al-mu’âmalât, la Finance et le droit français.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans vos agences NoorAssur, consultez noorassur.com, notre plateforme WEB. Grâce à la géolocalisation, elle vous orientera vers nos conseillers banque-assurance les plus proches de chez vous et cela partout en France.

Prenez rendez-vous : http://www.noorassur-financeislamique.com/