C’est un fait, en Islam, il est interdit de demander ou toucher des intérêts et de pratiquer l’usure. Cela signifie-t-il qu’il est également interdit de gagner de l’argent sans qu’il soit issu du travail ? La réponse a de quoi surprendre, voici ce qu’il faut savoir sur l’investissement et le placement d’argent du point de vue de la religion musulmane.

Quelques rappels essentiels

En Islam, l’agent est considéré comme étant une propriété de Dieu, mis à disposition des hommes afin qu’ils l’utilisent à bon escient. Par-là, les préceptes de la religion musulmane induisent que les humains doivent utiliser l’argent de Dieu pour faire avancer le monde dans le bon sens. Pour cela, chaque centime doit être halal, et pour cela, l’argent doit être soumis à :

  • l’interdiction du « Ribâ » (l’intérêt et l’usure),
  • l’interdiction du « Gharar » et du « Maysir » (l’incertitude, la spéculation),
  • l’interdiction du financement d’activités « Haram » (alcool, porc, pornographie…)
  • le partage des profits et des pertes entre les différents intervenants,
  • l’obligation d’investir dans l’économie réelle via des actifs tangibles,
  • le partage de risque,
  • l’absence de pénalités de retards de remboursement

Autrement dit, tout musulman doit utiliser un argent qui est concerné par :

  • Le partage de risque,
  • La matérialité des échanges,
  • L’absence de pénalités de retards de remboursement
  • Et le non-financement des transactions interdites par les préceptes de l’Islam (création de brasseries, de charcuteries (à base de porc), etc.).

Est-il interdit d’investir et de faire des investissements pour gagner de l’argent en Islam ?

La réponse à cette question essentielle est négative. L’Islam n’interdit certainement pas de gagner de l’argent sur les investissements et les placements.

La seule obligation consiste à investir et à placer son argent dans une économie tangible et réelle, dans une économie respectueuse moralement et socialement. On ne parle pas, alors, de dégager des intérêts, mais des plus-values.

Les personnes qui souhaitent investir, épargner, placer ou s’assurer, tout en gagnant de l’argent halal peuvent se tourner vers la Finance Islamique, cette solution est désormais bien installée et disponible dans le paysage économique français.

Pour cela, il existe NoorAssur, groupe spécialisé dans cette alternative respectueuse des préceptes de la religion musulmane.

Découvrez la gamme NoorAssur de solutions Banque & Takafuls 100 % HALAL !

NoorAssur est une start-up française, spécialisée dans la Finance Islamique. Elle a ouvert ses premières agences franchisées en Région parisienne, à Chelles, Melun en Seine-et-Marne, mais également à Nantes : d’autres suivront courant 2016 !

NOORASSUR : 1er réseau de France d’Épargne & Assurance islamique, répond à vos objectifs :

& la gamme NoorAssur de TAKAFULS :

NOORASSUR a confié le contrôle et la certification de sa gamme de solutions Banque & Assurance islamiques à d’éminents savants. Ces Shuyukh sont internationalement reconnus dans le Fiqh al-mu’âmalât, la Finance et le droit français.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans vos agences NoorAssur, consultez noorassur.com, notre plateforme WEB. Grâce à la géolocalisation, elle vous orientera vers nos conseillers banque-assurance les plus proches de chez vous et cela partout en France.

Prenez rendez-vous : http://www.noorassur-financeislamique.com/