C’est un fait observé sur cette année passée : de plus en plus de journaux français se mettent à parler de la finance islamique. Présentée comme solution alternative à la finance conventionnelle, la Finance Halal profite de ses très bons résultats et de sa pleine croissance pour attirer l’attention des journalistes français…sans pour autant présenter les offres du marché français et faisant parfois preuve de manque de rigueur.

Des articles de plus en plus nombreux…en quantité

Ainsi, lefigaro.fr vient de réaliser en Septembre et Novembre 2014 deux articles traitant de la finance islamique : l’un parlant de Goldmann Sachs qui vient de voir son Sukuk validé par une fatwa, l’autre se demandant si la Finance Islamique est vraiment plus éthique. Et pourtant, bien que lefigaro.fr soit un journal réputé sérieux, il n’en demeure pas moins que les 2 articles présentent quelques erreurs de taille. Dans le premier, l’auteur confond Gharar et Maysir. Le second présente la finance islamique comme une finance hypocrite, où il est « difficile de justifier une différence morale entre produits islamiques et prêts classiques ». Rien que ça ?! Pourtant l’auteur du deuxième article, fils du député-maire de Lavaur dans le Tarn, M. Carayon, est actuellement étudiant-chercheur en finance islamique à l’université d’Oxford. L’article, très théorique bien que ne citant aucune source, a provoqué quelques vives réactions en commentaires.

Voir l’article : http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2014/11/14/31007-20141114ARTFIG00449-la-finance-islamique-est-elle-plus-ethique.php 

L’étranger, « toujours mieux que la France »

Car c’est bien connu, ce qui se passe à l’étranger est toujours mieux qu’en France. Encore dernièrement, 20minutes.fr a réalisé un article présentant la finance islamique comme en plein essor, avec une interview d’un économiste Koweïtien auprès de l’AFP. (Même si la France possède de plus en plus de spécialistes de la Finance Islamique) On y retrouve des statistiques globales sur la croissance de la finance islamique qui vient d’atteindre les 2 000 milliards de dollars. Mais là encore, l’étranger est mis à l’honneur, et aucun chiffre, aucune citation, aucune phrase ne parle de la finance islamique en France. Encore mois du contrat  Salam Epargne & Placement qui est une grande première en France. Seuls certains sites spécialisés en Finance Islamique en ont parlé, comme lafinanceislamique.com via son article « La vérité sur les comptes épargnes Halal en France »

Pourtant, le marché français est en pleine structuration, et des sociétés comme NoorAssur sont en première ligne pour développer la finance islamique en France. Espérons que les journalistes français regarderont bientôt ce qui se passe en France et les nombreux exemples de l’apport positif que la finance islamique peut avoir, entre autre, pour notre économie.

Article du 20minutes.fr du 23/11/2014 : http://www.20minutes.fr/economie/1486398-20141123-finance-islamique-plein-boom-depuis-quatre-ans